C’est un métier qui, avec le développement des aéroports et la nécessité accrue de sécurité, requiert de plus en plus de personnel. Rien que sur Roissy, plus de 5.000 d’entre eux sont recensés. Si c’est un métier qui vous intéresse, comment postuler à une telle fonction ? En effet, une certification est nécessaire afin de vous en ouvrir le chemin.

Guide vidéo pour devenir agent de sûreté aéroportuaire

Généralités sur la profession

Cette profession regroupe différents postes. Sécurité des bagages, sécurité auprès du personnel navigant, sécurité auprès des passagers, sécurité des parkings, sécurité au sein de l’aéroport, les possibilités sont multiples et les certifications s’adaptent à ces professions similaires, complémentaires, mais parfois différentes avec des habitudes à adapter.

Quels sont les différents types de formation ?

Les Certificats de Qualification Professionnelle d’Agent de Sûreté Aéroportuaire, autrement appelé CQP ASA, donnent accès à cette fonction. Auparavant, un simple niveau de 3ème ou un CAP permettent l’inscription à ces CQP. Un permis de conduire B et un casier judiciaire vierge, bien entendu, sont requis et quelques notions d’anglais sont les bienvenues. En outre, la nationalité française est aussi demandée.

Quel organisme de formation contacter ?

La formation est assurée dans des écoles spécialisées. Mais elle peut également être effectuée en interne, assurée par l’entreprise qui vous permet de bénéficier d’un emploi, de suite, et d’en assurer sa formation, en parallèle.

A quel moment effectuer une formation d’agent de sûreté aéroportuaire ?

Vous pouvez opter pour cette formation à la fin de vos études secondaires. Mais vous pouvez aussi avoir la chance d’être recruté directement par l’un des aéroports, par exemple, et de bénéficier alors d’une formation qui vous apportera cette certification.

Où suivre une formation en sûreté aéroportuaire ?

De nombreux organismes permettent cette qualification. Ils sont près d’une cinquantaine, répertoriés sur internet et répartis sur la métropole, mais aussi en Guadeloupe, Martinique, Mayotte et la Réunion. Un tiers d’entre eux se situe en région parisienne.

Que comprend cette formation ?

Sa durée est de 203 heures au total, parmi lesquelles un tronc commun sur la sécurité comprenant le module juridique (sécurité intérieure, code pénal, libertés publiques, déontologie professionnelle) et un second module, stratégique, disposant des premiers secours, alertes, conflits, consignes et information, et s’achevant par un examen. Cette première partie s’étend sur 41 heures.

La seconde partie sur la sûreté aéroportuaire, de 162 heures, comprend les formations spécifiques telles que inspection et filtrage des personnes, des bagages, du frêt, du courrier, des véhicules, surveillance et patrouille. Elle se termine, également, par un examen.

Combien coûte une formation en sûreté aéroportuaire ?

A titre informatif, la formation en sûreté aéroportuaire avoisine les 2.800 euros. Il est possible d’obtenir différentes aides de financement grâce à divers organismes tels que, par exemple, le Pôle Emploi, la CAF, le Conseil Régional, le FLES de Paris ou encore le fond privé ERO, entre autres. Votre employeur ou les organismes de financement pourront vous apporter des réponses plus précises quant à vos droits par rapport à votre situation personnelle.

Share