L’année 2015 a particulièrement marqué les esprits. La sécurité a été à la Une de l’actualité une grande partie de l’année, encore plus que par le passé. Une tendance qui n’a pas l’air de vouloir disparaître, bien au contraire. Et, parmi cette actualité, même les chiens ont pris leur place, on se souviendra en particulier de Diesel qui a aussi payé de sa personne en s’exposant en toute première ligne et en sauvant certainement la vie de plusieurs humains. C’est pourquoi le métier de maître-chien est bien loin des préoccupations d’emploi de nombreux autres.

A qui s’adresse le métier ?

Evidemment, ce métier de maître-chien nécessite tout d’abord des connaissances, mais aussi des obligations. Par exemple, il vous faut apprécier de travailler avec un animal, ce sera votre compagnon de tous les jours, de chaque minute, de chaque seconde. Il vous accompagnera au quotidien et sera tout autant votre collègue de travail que votre ami. L’avantage est que l’animal vous est totalement dévoué, qu’il obéira à n’importe laquelle de vos injonctions et vous protégera de la plupart des dangers autant qu’il protégera toute personne dans le rôle de surveillance qui vous a été alloué. Selon la formule consacrée, il ne lui manque que la parole, mais c’est aussi ce qui vous permet d’intervenir dans vos rondes dans le plus grand des silences.

Les formations

L’autre contrainte est que des diplômes sont nécessaires et, contrairement à ce que pourraient penser certains, on ne s’improvise pas maître-chien et ce n’est pas que le chien qui doit être dressé. Vous devez aussi apprendre les gestes qui sauvent, les réactions à avoir, les habitudes à prendre ou ne pas prendre et bien des choses en matière de législation. Il existe donc différentes formations d’agent cynophile de sécurité, d’agent de sécurité conducteur de chien d’intervention, ou même, pour d’autres, le brevet national de maître-chien d’avalanche, le brevet national de maître-chien de recherche et de sauvetage pour les personnes égarées ou celles dans les décombres, voire le diplôme d’éducateur de chiens guides d’aveugles.

Les débouchés en progression

On le voit donc, si certains secteurs d’activité sont en perte de vitesse, ceux liés à la sécurité, à la recherche de personnes ou aux services à la personne sont loin de refuser du monde. Ce ne sont peut-être pas les métiers les plus rémunérateurs qui soient mais ils font souvent appel à des passionnées. Et la fonction de maître-chien, si elle s’exerce dans le civil, laisse aussi des places dans l’armée, dans la gendarmerie, etc. Avec l’état d’urgence qui pourrait se prolonger et le niveau d’alerte qui conservera toujours un certain seuil, c’est réellement un métier auquel il faut penser.

A qui s’adresser ?

Si vous aussi, vous aimez les animaux, si vous avez envie de vous mettre au service des autres, si vous souhaitez assurer la sécurité de vos concitoyens, n’hésitez pas à interroger Thésée Formation qui vous indiquera le processus à suivre, la formation qui vous correspond le mieux et où y participer pour devenir maître-chien

Share