Afin d’assurer la sûreté et la sécurité de l’ensemble des personnes présentes dans l’aéroport, l’agent de sûreté aéroportuaire s’occupe du contrôle des passagers montant à bord des avions, mais aussi des équipages.

Bagages et affaires personnelles sont également sa préoccupation lors du passage des contrôles de sécurité. Quel salaire peut être espéré lorsqu’on exerce le métier d’agent de sûreté aéroportuaire ?

En quoi consiste le métier ?

L’agent de sûreté aéroportuaire s’occupe tout aussi bien de l’accueil des passagers au niveau de la salle d’embarquement, que de la vérification des billets d’avion, de l’identité des voyageurs, de la surveillance des passages sous portiques, de la fouille avec détecteurs et de la palpation. Selon le poste qui lui est confié, l’agent de sûreté aéroportuaire se charge également du visionnage des bagages qui sont passés aux rayons X.

NB : Avant de continuer à lire cet article!

Notez que vous pouvez faire appel à nous afin de vous former ( sans que vous n’ayez à payer )  aux métiers de la sécurité privée et obtenir un emploi rapidement. Pour ce faire cliquez sur l’une des options ci-dessous :

Lorsque des objets illicites sont détectés par lui ou par un passager ayant repéré un bagage abandonné, par exemple, il suit les procédures de sécurité à appliquer.

Les qualités nécessaires

Pour exercer le métier d’agent de sûreté aéroportuaire, il est indispensable de disposer de plusieurs qualités. Il s’agit notamment d’une grande vigilance et d’une bonne concentration, quelle que soit l’heure et même après plusieurs heures de travail d’affilée. Faire preuve d’autorité tout en ayant un bon relationnel sont également des qualités nécessaires. Tout comme être capable de respecter les procédures à la lettre en cas d’objets détectés. Savoir se maîtriser et faire preuve d’une bonne présentation sont aussi les qualités dont l’agent de sûreté aéroportuaire a besoin. De plus, il ne doit avoir aucun problème de vision, notamment en termes de couleurs.

Qui peut devenir agent de sûreté aéroportuaire ?

Hommes et femmes peuvent suivre une formation pour devenir agent de sûreté aéroportuaire et exercer le métier au même type de poste. La seule condition et que le casier judiciaire des uns commes des autres soit entièrement vierge. Avoir un permis de conduire est également fortement conseillé puisque les horaires décalés ne permettent souvent pas d’utiliser les transports en commun.

Où exercer le métier ?

Pour exercer le métier d’agent de sûreté aéroportuaire, travailler dans une ville où il y a un aéroport est un atout non négligeable. Le temps de trajet pourrait, sinon, être très important. L’agent travaille dans un aéroport et veille à la sûreté et à la sécurité de l’ensemble du personnel et de l’ensemble des passagers transitant dans l’aéroport. Bien qu’il travaille à l’intérieur, les conditions de travail de l’agent de sûreté aéroportuaire n’en sont pas moins difficiles. En effet, sa patience et son sourire sont mis à toute épreuve tout au long de la journée. Il porte généralement un uniforme et doit faire attention à sa présentation. Ses horaires ne sont pas forcément fixes tout au long de l’année et, à tout moment, il peut faire l’objet d’un test qui permet de vérifier sa vigilance lorsqu’il est à son poste. S’il travaille au sein d’un aéroport, l’agent de sûreté est d’abord employé par une entreprise privée spécialisée dans la sécurité avant d’être positionné dans cet aéroport. C’est un métier où les débouchés sont importants, car la sécurité et les contrôles sont constamment renforcés, notamment dans les aéroports.

Le salaire de l’agent de sûreté aéroportuaire

Quant au salaire d’agent de sûreté aéroportuaire, ce dernier commencera par gagner le SMIC, c’est-à-dire environ 1500 € brut par mois en début de carrière. A cette base, viendra s’ajouter différentes primes qui varieront en fonction de l’entreprise pour laquelle il travaille, mais également selon les horaires qu’il effectue, etc. En effet, exerçant dans un aéroport, l’agent de sûreté peut être amené à travailler en horaire décalé, voire même de nuit, les week-ends, ou encore les jours fériés.

La formation

Les centres de formation spécialisés dispensent une formation d’agent de sûreté aéroportuaire dans toute la France.

Pour obtenir un salaire d’agent de sûreté aéroportuaire qui vous convient, réussir cette formation est essentielle, puisque cela vous permettra d’acquérir la certification dont vous avez besoin pour exercer le métier.

Il s’agit d’une formation théorique qui se concentre sur les méthodes de maintien de la sûreté dans les aéroports. Les techniques de fouilles ainsi que la détection des objets illicites, les techniques de surveillance, l’apprentissage de la maîtrise des logiciels d’imagerie, tous les aspects de la sûreté aéroportuaire sont enseignés. Des visites d’observation et des exercices sont également directement réalisés en aéroport.

Comment accéder à la formation ?

Pour pouvoir accéder à la formation d’agent de sûreté aéroportuaire dispensée par les centres de formation, il faut pouvoir justifier d’un casier judiciaire vierge qui doit être présenté lors de l’inscription. Une autre des conditions précisée par l’article L 6342-2 du Code des Transports est d’être de nationalité française ou d’être ressortissant d’un des Etats appartenant à l’Union Européenne.

La dernière condition indispensable est de faire une demande d’autorisation préalable à la candidature auprès de la Préfecture de domiciliation. Si votre demande est acceptée, vous recevrez un numéro qu’il faudra fournir lors de l’inscription.

Evolution de carrière

Un agent de sûreté aéroportuaire, après plusieurs années d’expérience, peut souhaiter évoluer dans sa carrière et viser un niveau hiérarchique plus haut ou espérer avoir davantage de responsabilités. Dans ce cas-là, il a plusieurs possibilités. Ainsi, il peut choisir de se spécialiser dans un domaine, par exemple : le contrôle des marchandises ou bagages mis en soute. Autre possibilité attractive : le profilage, il s’agit alors de suivre une formation permettant d’approfondir ses techniques de questionnement des passagers. Lagent de sûreté aéroportuaire a aussi la possibilité de se tourner vers l’encadrement. Dans ce cas-là, il peut éventuellement devenir superviseur. Il peut tout aussi bien s’orienter vers la fonction d’agent d’escale. Pour cela, une formation complémentaire devra être obtenue.

Share