Vous avez pour ambition de devenir agent cynophile et devez vous pencher sur la question du choix de votre chien ? Si bon nombre sont capables de répondre comme vous l’entendez à l’ensemble des ordres que vous pourriez leur apprendre au cours de séances de dressage adaptées, sachez tout de même que vous ne pourrez pas travailler avec n’importe quelle race dans le cadre professionnel. En effet, pas question de vous présenter avec votre Labrador, si bien éduqué soit-il, il ne serait pas accepté puisqu’il n’est tout simplement pas répertorié sur la liste des chiens autorisés au mordant présentée par l’association Centrale Canine. Qu’est-ce que la Centrale Canine et que fait-elle concrètement ? Quelles sont, finalement, les différentes races de chiens qu’il est possible de dresser en tant que chiens autorisés au mordant ? Quelle race choisir au final pour votre activité professionnelle et quel dressage particulier va-t-il suivre ? Des questions auxquelles vous allez enfin pouvoir trouver réponse dans les lignes qui suivent.

NB : Avant de continuer à lire cet article!

Notez que vous pouvez faire appel à nous afin de vous former ( sans que vous n’ayez à payer )  aux métiers de la sécurité privée et obtenir un emploi rapidement. Pour ce faire cliquez sur l’une des options ci-dessous :

La Centrale Canine

Fondée en 1881 par des éleveurs amateurs, la Centrale Canine endosse de multiples rôles autour de la thématique du chien. En effet, elle a à coeur de diffuser et améliorer les différentes races canines. Par ailleurs, c’est cette association qui se charge de la coordination des activités auprès des pouvoirs publics ainsi que la représentation de ses membres. Grâce à elle, vous pouvez assister et participer à des concours de beauté canins mais aussi à des épreuves plus techniques en termes de dressage. Parmi les rôles primordiaux de la Centrale Canine se trouvent la gestion et le suivi d’une liste très particulière et très connue dans un certain nombre de professions réunissant l’homme et le chien, c’est celle des chiens autorisés au mordant. Dans cette dernière, l’association répertorie pour vous l’ensemble des races avec lesquelles il est possible de travailler dans le domaine de la sécurité cynophile. C’est sur celle-ci que vous devrez vous appuyer pour sélectionner votre futur partenaire, celui ou celle qui vous accompagnera dans chacune de vos missions sur le terrain, qui répondra au moindre de vos ordres afin d’agir et de protéger. Déclinée en 3 catégories distinctes, la liste vous est dévoilée dans cet article.

Les chiens du premier groupe

Dans un premier temps, il est possible de distinguer les chiens de berger ainsi que les chiens de bouvier. Ces deux sous-catégories regroupent pas moins de 12 races pour la première et 3 autres pour la seconde. Ces deux sous-catégories se décomposent donc comme suit :

  • Les bergers : le berger de beauce, le berger allemand, le berger hollandais, le chien de berger catalan, le berger blanc suisse, le chien de berger belge (laekenois, tervueren, groenendael, malinois), le berger de picardie, le kelpie australien, le border collie, le berger de brie, le berger des pyrénées et le colley.
  • Les bouviers : le bouvier australien, le bouvier des ardennes et le bouvier des flandres.

Tous ces chiens autorisés au mordant peuvent donc vous accompagner sur vos différentes missions après avoir été dressés correctement.

 

Les chiens du deuxième groupe

Ce deuxième groupe de canins peut également répondre à vos attentes afin de créer ce binôme dont vous rêvez pour votre activité professionnelle, qu’elle soit future ou déjà effective. L’ensemble des races suivantes ont été déclarées aptes à être des chiens autorisés au mordant de par leurs caractéristiques. Ainsi, vous retrouverez le dogue majorquin, le cané corso, le schnauzer géant, le fila de san miguel, le boxer, le dogue des canaries, le hovawart, le dobermann, le rottweiler ou encore le terrier noir russe. Nul doute qu’ils sauront vous rendre de fiers services tout au long de leur carrière d’agent de sécurité à vos côtés.

Les chiens du troisième groupe

Une seule race canine est actuellement autorisée dans cette dernière catégorie validée par la Centrale Canine. Il s’agit du airedale terrier. Un ultime chien, donc, entrant dans ce cercle très fermé des chiens autorisés au mordant que vous pourrez choisir de dresser afin qu’il devienne votre partenaire, votre équipier.

Quel chien choisir ?

Finalement, l’ultime question, une fois que l’on dispose de cette liste de chiens autorisés au mordant, reste à faire le choix de celui de l’animal qui vous accompagnera durant quelques années. Tout d’abord, n’hésitez pas à prendre des informations quant au caractère du chien que vous envisagez d’adopter. Effectivement, selon les races, les tempéraments varient et s’adaptent alors mieux à telle ou telle activité. Si vous recherchez un chien nerveux et sensible, vous vous dirigerez plus facilement vers un malinois par exemple. Ensuite, ce dernier devra être âgé d’au moins 18 mois pour intervenir à vos côtés, âge auquel le chien est censé avoir reçu le dressage et l’éducation nécessaire à l’exercice de sa fonction. Par ailleurs, vous pouvez soit décider de prendre un chiot que vous dresserez vous-même, soit un adulte déjà éduqué. Le chiot nécessitera que vous soyez patient puisque vous ne pourrez commencer son dressage qu’au bout d’un an, le chien adulte bien que déjà dressé peut quant à lui présenter quelques difficultés à s’acclimater à vous. Pour finir, il vous faudra, en plus de l’acquisition et le dressage éventuel de votre animal, lui prévoir tout son équipement depuis la muselière au harnais sans oublier une laisse adaptée et son collier.

La formation de votre chien

Et avant de pouvoir vous rendre sur le terrain avec votre nouveau coéquipier, il aura suivi la formation d’usage donnée aux chiens autorisés au mordant dans le cadre de leurs futures attributions. Ainsi, parmi les différentes interventions qu’il aura à mener avec vous, il sera dressé pour effectuer des interventions face à des individus armés, à rechercher des individus sur certains types de sites, à travailler en équipe avec d’autres binômes maîtres et chiens, ou seul. Par ailleurs, il travaillera les aboiements, les frappes muselées et les passages d’obstacles qu’ils soient artificiels ou naturels.

Share