Agent de sûreté aéroportuaire, un métier qui donne envie à pas mal de personnes dans une époque où trouver du travail n’est pas toujours évident et que, en plus d’en trouver, certains métiers font plus rêver que d’autres et proposent, en prime, des recrutements fréquents. Mais, avant d’être autorisé à suivre une formation d’agent de sûreté aéroportuaire, un certain nombre de pré-requis sont nécessaires et autant les connaître pour que la possibilité d’effectuer cette fonction ne soit pas qu’une illusion et ne se termine en déception.

NB : Avant de continuer à lire cet article!

Notez que vous pouvez faire appel à nous afin de vous former ( sans que vous n’ayez à payer )  aux métiers de la sécurité privée et obtenir un emploi rapidement. Pour ce faire cliquez sur l’une des options ci-dessous :

Pourquoi agent de sûreté aéroportuaire ?

Avant d’envisager ce métier, il faut peut-être vous demander pourquoi vous souhaitez le faire, au risque de ne pas y retrouver ce que vous en attendiez ou de vous faire recaler en cours de formation. Ce n’est quand même pas une profession que l’on choisit par dépit, faute de postuler à autre chose. Il faut donc une réelle envie de travailler dans la sécurité.

La nationalité

Vous ne pourrez pas, non plus, être autorisé à suivre une formation d’agent de sûreté aéroportuaire quelle que soit votre nationalité, en tout cas, sur le territoire français. Vous devrez donc prouver votre nationalité française ou, à défaut, apporter une preuve de votre appartenance à un pays de l’Union Européenne. Dans le même esprit, il vous sera nécessaire de détenir une carte nationale d’identité ou un passeport qui soit en cours de validité.

L’âge

Autre élément indispensable pour être autorisé à suivre une formation d’agent de sûreté aéroportuaire, avoir l’âge légal qui, dans ce cas précis, se situe à partir de 18 ans. Aucune limite supérieure n’a été officiellement fixée mais il est généralement noté la nécessité d’être en bonne forme physique.

Le casier judiciaire

Il est encore indispensable que votre casier judiciaire puisse être vierge. Cette profession ne tolère aucun antécédent judiciaire que ce soit en relation avec la police ou les tribunaux. Votre moralité et votre comportement seront étudiés avant de vous autoriser à suivre une formation d’agent de sûreté aéroportuaire.

Autres points

Certains autres points sont aussi précisés qui peuvent voir votre candidature refusée. Il est donc demandé, par exemple, de posséder des bases en anglais, ce métier requérant, très souvent, d’être mêlé à une population internationale. Il faut aussi savoir différencier les couleurs, et avoir obtenu l’autorisation du CNAPS pour être autorisé à suivre une formation d’agent de sûreté aéroportuaire.

Vous voulez vous assurer que vous remplissez bien toutes les conditions nécessaires pour effectuer cette formation, votre organisme peut vous renseigner à ce sujet. C’est le cas de Thésée Formation qui, par exemple, organise des journées d’information pour la sûreté aéroportuaire, tous les mardis, à 10 h, dans son centre de Saint-Denis, dans le 93, durant lesquels vous pourrez découvrir tous les renseignements utiles et poser les questions complémentaires.

Share