C’est une question à se poser pour exercer ce métier de maître-chien. Tout d’abord face à la législation, puisque certaines races sont interdites. Ensuite face au travail en lui même, selon le chien qui sera le plus obéissant, celui qui ne reculera pas, celui qui sera impressionnant, etc. Ensuite, vous devez vous poser la question entre le chiot à dresser et le chien adulte déjà dressé. Enfin, la question est parfois moins souvent abordée mais mérité d’être posée : vaut-il mieux un chien mâle ou un chien femelle. Parce que sur ces thèmes, vous vous interrogez certainement vous-même, nous allons essayer d’y répondre au mieux ici.

La race du chien

La première réponse à cette question du choix de la race se fait par la législation. Un maître-chien doit, avant tout, respecter ce qui est défini par la société centrale canine, à savoir que le chien doit être autorisé au mordant. Sont ainsi interdits les chiens de 1ère catégorie, non inscrit à un livre généalogique (LOF) parmi lesquels on retrouve le staffordshire terrier, le mastiff ou le tosa. Pour la 2ème catégorie, un test est obligatoire et ils doivent être à jour des formalités administratives. On y retrouve les mêmes, mais inscrits à un livre généalogique, ou le rottweiler également. Parmi les chiens autorisés, on peut citer ceux du 1er groupe, tels les différents bergers (allemand, belge, suisse, de Beauce, de Brie, de Picardie, des Pyrénées, hollandais), le border collie, colley, kelpie, pulie, bouvier. Mais aussi ceux du 2ème groupe, boxer, cane corso, doberman, dogue, fila, hovawart, schnauzer, terrier noir, ainsi que l’airedale terrier du 3ème groupe. La première qualité du chien sera son total dévouement à son maître, au-delà du dressage. Ensuite, à vous de voir si vous préférez un chien plus ou moins impressionnant et plus ou moins impulsif selon que vous saurez le maîtriser.

L’âge du chien

Là aussi, sur le plan légal, la convention collective nationale des entreprises de sécurité prévoit que, pour exercer, le chien doit avoir au moins 18 mois. Mais, qui dit 18 mois, dit une fois passé le temps de sa formation. Quant à savoir s’il est plus intéressant de prendre un chiot ou un chien adulte, pour un maître-chien, chacun y trouvera ses avantages. Si vous voulez exercer tout de suite, vous devrez prendre un chien adulte mais, si vous avez du temps et que vous souhaitez un chien habitué à vous, vous prendrez un chiot. Le prix d’un chien adulte coûte aux alentours de 2.000 euros. Il vous en coûtera moins pour un chiot mais vous devrez le faire dresser.

Mâle ou femelle ?

L’élément qui est souvent moins abordé est de savoir si, en tant que maître-chien vous préférez un mâle ou une femelle. La réponse est compliquée et, avant tout, ce sera la personnalité du chien qui sera essentielle. Le problème de la femelle sera, bien sûr, lorsqu’elle est en chaleur et peut attirer les autres chiens si vous travaillez en équipe. Et celui du mâle, justement, d’être attiré par une chienne femelle en chaleur. Il n’y a pas d’idéal, à moins de prendre une femelle stérilisée, peut-être ?

Share