Pour une première recherche d’emploi ou pour une reconversion professionnelle, le Conseil régional a mis en place le PRDFP (Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles) afin de programmer les actions de formation pour les jeunes et les adultes. C’est ce même Conseil régional qui finance des formations pour les demandeurs d’emploi.

NB : Avant de continuer à lire cet article!

Notez que vous pouvez faire appel à nous afin de vous former ( sans que vous n’ayez à payer )  aux métiers de la sécurité privée et obtenir un emploi rapidement. Pour ce faire cliquez sur l’une des options ci-dessous :

Les démarches pour accéder à un financement de formation via le Conseil régional

L’objectif est d’obtenir une place de formation et il faudra en passer soit par des organismes spécialisés, soit par son employeur. Le projet de formation sera suivi dans le but d’obtenir des conseils afin d’évoluer professionnellement ou cela s’inscrira dans un PPAE (Projet Personnalisé d’Accès à l’Emploi). Selon les régions, des critères d’éligibilité sont mis en place, il est donc important de bien se renseigner.

Les différentes options prévues par le PRDFP

 

  • Le CPF ou Compte Personnel de Formation : ce crédit d’heures, acquis au fil des années de travail permet, ensuite, aux personnes en activité ou en recherche d’emploi d’accéder à certaines formations. Que ce soit pour une formation complète, une spécialisation ou pour une remise à niveau, il vous suffit d’activer ce compte en allant sur le site du gouvernement.
  • La VAE ou Validation des Acquis par l’Expérience : ouverte aux salariés mais aussi aux bénévoles, la VAE requiert une activité d’au moins 3 an, qu’elle soit extra-professionnelle ou professionnelle. L’objectif est d’obtenir un certificat de qualification professionnelle, un titre professionnel ou un diplôme à finalité professionnelle.
  • Le CIF ou Congé Individuel de Formation : comme son nom l’indique il s’agit d’un congé. Ce dernier est de longue durée (un an au maximum) et permet de suivre une formation. Pour y accéder, il faut en passer par un organisme habilité (comme le Fongecif par exemple) afin de monter un dossier.
  • Le PFE ou Plan de Formation de l’Entreprise : c’est l’employeur, ici, qui conserve un historique de toutes les actions en termes de proposition de formation qu’il aura faite à ses salariés. Ainsi, c’est la société qui sélectionne des formations et qui les soumet à certains de ses employés. Le but est de permettre à ces employés d’acquérir de nouvelles compétences ou de s’adapter à un poste de travail, par exemple.
  • La période de professionnalisation : cumulable avec le CPF, il s’agit d’une formation suivie en alternance destinée aux salariés. Elle est vouée à obtenir des qualifications afin de maintenir des employés dans l’emploi.
  • Le contrat de professionnalisation : reconnu par l’Etat, le diplôme obtenu dans le cadre d’un contrat de professionnalisation vise à trouver ou retrouver un emploi. Cette formation consiste en un temps de formation dans un organisme dédié (15 à 25% du temps) ; le reste de la période se passe en entreprise.
  • LE CSP ou Contrat de Sécurisation Professionnelle : ce contrat est destiné au reclassement des employés touchés par un licenciement économique.
  • La POE individuelle ou Préparation Opérationnelle à l’Emploi individuelle : ce type de formation sert à former les demandeurs d’emploi affichant une carence de compétences par rapport au poste proposé, dans le but d’intégrer un poste sur une branche professionnelle affichant de gros besoins de recrutement. Ce type de formation est également disponible de manière collective avec le POEC.
Share