Bien sûr, maître-chien dans la police nationale engage à un certain nombre de contraintes d’accès. Nous allons vous citer ici quelques fonctions auxquelles vous pouvez postuler et les formations qu’il vous faudra effectuer pour cela.

Les postes

La police nationale peut vous permettre d’avoir accès, en tant que maître-chien,  à la lutte contre le terrorisme, à la prévention ou à la lutte contre la délinquance, à la mise en place de sécurité auprès des personnalités en déplacement, à la recherche de personnes disparues, à la recherche de produits stupéfiants, à la recherche d’armes, d’engins explosifs, de munitions, à la capture d’animaux errants, blessés ou agressifs. Vous devrez en passer par un concours d’entrée dans la police nationale, au préalable, répondre à certains critères d’ancienneté et passer des tests de sélection.

Les formations

Le recrutement passe par une demande nationale pour participer à la formation et la nécessité d’être titulaire du grade depuis au moins un an. Alors, diverses formations sont envisageables comme maître-chien de patrouille pour le module défense / intervention, mais aussi en spécialités pistage / avalanche ou stupéfiants / billets de banque ou encore explosifs / armes et munitions / pyrotechnies pour le module recherche / olfaction. Pour ces modules, 4 niveaux sont possibles après 2 ans passés au niveau inférieur. En défense, les niveaux sont successivement conducteur cynotechnicien (formation 3 mois), homme assistant (3 mois), dresseur (3 mois) et moniteur (13 semaines). Pour le module recherche, ils sont d’assistant technique (1 mois), conducteur cynotechnicien (14 semaines en explosif et 12 semaines pour les autres spécialités), dresseur (3 mois) et moniteur (également 13 semaines en stupéfiants et 12 semaines en autres spécialités).

Les affectations

L’affectation est choisie avant le stage et conditionnée à la réussite de cette formation. Chacune de ces formations met le candidat dans les circonstances réelles, dans des cas concrets d’intervention. Par exemple, le thème de la patrouille lui fait prendre conscience des violences urbaines telles qu’elles se définissent aujourd’hui et, pour la recherche de produits, les méthodes nouvelles en lien avec des formes de délinquance très actuelles. Il en est de même pour la recherche des personnes en toutes conditions et de toutes les autres recherches, qu’elles soient aussi liées, par exemple, à celles des restes humains. Chaque maître-chien pourra donc bénéficier d’une formation adaptée à l’affectation initiale de son choix.

130 chiens formés annuellement

Ainsi, chaque année, le Centre National de Formation des Unités Cynotechniques (CNFUC) participe-t-il à la formation de 50 chiens de recherche dans ces domaines que sont les stupéfiants, les armes, les munitions, les explosifs, les personnes en fuite, les personnes disparues, les personnes ensevelies et les restes humains. Il participe par ailleurs à la formation de 80 autres chiens pour les patrouilles et les interventions sur la voie publique. Ces formations se déroulent un peu partout, non seulement dans l’hexagone, mais aussi dans le monde afin que chaque maître-chien et son animal puisse être mis dans les dispositions les plus proches de la réalité.

Share